Tabacs pour pipes

Lettre d'informations

Fumeurs de pipe, retrouvé ici nos tabacs pour pipes, les autres articles pour la pipes sont dans "articles fumeurs".

Tabacs pour pipes Il y a 20 produits.

Sous-catégories

  • Anno MMII
  • Bentley Tabac pour pipes

    Sélectionnés avec soin pour leurs arômes, nos mélanges reflètent toute la richesse et la variété des tabacs les plus nobles.

    Choisis parmi les plus grands crus du monde, nos tabacs sont assemblés pour composer des mélanges parfaitement harmonieux aux arômes pleins et entiers.

    D'une grande délicatesse, ils sont tous particulièrement doux sur la langue et d'une agréable légèreté.

    Ils sz savourent avec ou sans filtre.

  • Borkum Riff
  • Butz-Choquin pour pipes

    BC a depuis quelque temps un assortiment de Tabac à pipes en vente en France. En tant que revendeur des pipes BC, nous avons obtenu la possibilité de proposer ces tabacs en Belgique. Vu la demande pour des tabacs à pipes de qualité à des prix sérieux, nous avons le plaisir de vous proposer 4 nouveaux tabacs. Ils sont présentés en pochettes de 40 gr. Sauf le Royal qui est en pochettes de 50 gr.

  • Clan
  • Danish mixture
  • Davidoff pour pipes
  • Dunhill pour pipes

    Dunhill pour pipes

  • Erinmore

    La recette de l'ERINMORE est un secret savament conservé qui n'est révélé qu'à deux personnes par génération.

  • Holger Danske
  • Indian Summer
  • Larsen
  • Mac Baren
  • Orlik
  • Partagas
  • Peterson en tabac
  • Planta
  • Samuel Gawith

    En 1792 Thomas Harrison commença la production de tabac à pipe et à prise à Kendal. Pour garantir une grande production il lui fallait une grande force hydraulique. Il la trouvait à Kendal près de la rivière Mint. Il achetait une vieux moulin à poudre datant de 1750 pour la production du tabac à priser et trouvait du tabac dans le port voisin de Whitehaven. En 1837 son gendre Samuel Gawith reprit les affaires. Les machines sont toujours en production. Le moulin est activé désormais à l’électricité dans le Brown House. Il est considéré maintenant comme le plus vieux patrimoine toujours en activité en Grande Bretagne. Les tabacs y sont toujours préparés à l’ancienne. N’oublions pas que dans la production du tabac le savoir-faire des artisans est primordial, ainsi que le tabac,, l’eau et bien sûr aussi l’air environnant. Le bâtiment même, où l’on produit du tabac depuis plus de 70 ans, en est imprégné.

  • Schippers
  • Skandinavik
  • Stanwell
  • Three nuns
  • Winslow
  • Brookfield
  • Mc Lintock
  • SAVINELLI pour pipes
  • ROBERT MC CONNELL
  • VB
  • Imperial Tobacco
  • Erik Stokkebye: 4th...
  • Tabac semois pour pipe

    Il est très difficile de fixer l’époque exacte où le tabac fut introduit dans la vallée de la semois. Bien qu’on signale déjà sa présence dans notre région au 17ème siècle et que vers 1850 certains fumeurs en cultivaient pour leur consommation personnelle, ce n’est qu’à partir de 1855 que le tabac commença timidement à être commercialisé par Monsieur J.PIERRET un ancien instituteur de Alle sur Semois ; il fit l’essai d’un are de tabac qui fut une réussite tant en rendement qu’en qualité. Ce fut le démarrage de la culture du « Tabac de la Semois » reconnu pour son arôme particulier. A partir de cette époque, cette nouvelle culture se développa très rapidement dans toute la vallée. D’un are en 1885, on passe à 85Ha en 1895. 400Ha en 1913, 450Ha en 1925, pour arriver à plus de 575Ha en 1951, soit plus de 12.000.000 de plants de tabac produisant environ 1000 tonnes de tabac sec. La grande partie de cette production étant fabriquée sur place par une cinquantaine de petits planteurs-fabicants qui pratiquaient surtout, comme encore actuellement, la vente directe aux consommateurs. Aujourd’hui, on ne compte plus que quelques planteurs pour une surface total de quelques hectares. Le déclin de la culture du tabac de la Semois se fit sentir dès 1952 suite à l’apparition sur le marché belge des tabacs étrangers, moins chers, destinés au développement de la cigarette industrielle. A cela est venu s’ajouter une maladie inconnue à ce jour en Belgique le « Peronospora » (mildiou ou moisissure bleue) qui provoqua la destruction de nombreuses récoltes. De plus, suite au développement du tourisme dans la vallée, les terres sont converties en terrains de camping ou occupées par des secondes résidences, les autres ayant été boisées de résineux. Aujourd'hui depuis 2000, la situation s’est stabilisée, il reste dans la vallée quelques planteurs et fabricants qui se consacrent à la culture et la fabrication artisanale de ce Tabac Semois, produit naturel du terroir d’une qualité reconnue exceptionnelle.

    Pour les produits de tabac, nous honorerons toutes les commandes passée avant le 19 mai 2016, après la vente de tabac et de cigarettes éléctroniques sera interdite en Belgique.

par page
Résultats 1 - 12 sur 20.
Résultats 1 - 12 sur 20.